Vous avez des photos, logos, casques, autographes, affiches, programmes et résultats concernant cette page. MagF1 a besoin de vous ! Aidez-nous à compléter ou à modifier la base de données en nous contactant via le formulaire de contact ou par email à contact@magf1.com.

Publicité
Publicité

L’homme d’affaire franco-saoudien est décédé ce dimanche à Genève à l’âge de 68 ans.

Né en 1952 à Genève, Mansour Ojjeh était le fils d’Akram Ojjeh, un homme d’affaires saoudien qui avait fait fortune dans les années 70 en tant qu’intermédiaire dans la signature de gros contrats d’armements par le biais de la société TAG (Techniques d’Avant-Garde), basée initialement au Luxembourg.

Mansour Ojjeh, Français par sa mère, prend la tête à la fin des années 70 de la holding TAG, qui commence à investir en Formule 1 avec Williams à l’époque où l’écurie britannique est sponsorisée par de nombreux commanditaires saoudiens comme Fly Saudia et Albilad.

Figure majeure de la F1, l’homme d’affaires franco-saoudien était l’un des actionnaires historiques du constructeur britannique McLaren, dont il entra au capital en 1984 via le groupe Techniques d’Avant Garde (TAG).

Jusqu’en 1987, les moteurs turbo TAG Porsche utilisés par McLaren en Grands Prix, dont ceux sacrés champions du monde en 1984, 1985, et 1986 avec Niki Lauda puis Alain Prost, étaient d’ailleurs badgés TAG.

Allié intime de l’ancien grand patron de McLaren Ron Dennis, Ojjeh contribua grandement à faire de l’écurie de Woking l’une des écuries les plus puissantes de la grille. En 2013, il avait subi une double transplantation pulmonaire avant de faire un retour discret dans le paddock où il restait un acteur majeur, tout comme dans l’organigramme McLaren.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Actualités relatives

Publicité
Publicité
Inscrivez-vous à notre newsletterPour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour concernant le MagF1

    MagF1 n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.