Vous avez des photos, logos, casques, autographes, affiches, programmes et résultats concernant cette page. MagF1 a besoin de vous ! Aidez-nous à compléter ou à modifier la base de données en nous contactant via le formulaire de contact ou par email à contact@magf1.com.

Publicité
Publicité

Après l’extraordinaire course de Baku de ce week-end et la joie communicative du trio Perez, Vettel Gasly sur le podium, lundi matin semble plus doux.

Mais une question m’a intrigué une partie de la nuit : Perez peut-il se mêler à Hamilton et Verstappen pour le titre ?
C’est la première fois depuis le départ de Ricciardo en 2018 qu’un second pilote Red Bull est dans le rythme de Verstappen. Ni Gasly, ni Albon n’avait réussi cette performance et cela prouve à quel point Perez a mûrit dans sa manière de piloter et dans sa manière de comprendre les spécificités d’une nouvelle voiture.

Nous pouvons le remarquer en s’attardant sur tous les pilotes qui ont changé d’écurie cette année : ils sont tous passé par une période d’adaptation et petit à petit sortent du bois à l’image de Vettel et Sainz. Perez continue sa progression, et a su cumuler les points en début d’année malgré un manque de rythme.

Pour autant, Baku a toujours été le circuit de prédilection de Perez. Ce podium rassure par rapport à son niveau, mais sans un coup du sort, il aurait été peu probable de le voir dépasser Verstappen. On peut même se demander si Red Bull l’aurait autorisé à passer ?

Car oui, Perez est clairement le second pilote chez Red Bull au même titre que ses prédécesseurs, et il arrive rarement que le servant passe le roi.

De leurs côtés, Verstappen et Hamilton resteront sans l’ombre d’un doute concentrés l’un sur l’autre, et à l’image de la finale 2010 entre Alonso et Webber, pourrait oublier le troisième homme qui avait gagné cet année là (Vettel). À Perez d’être intelligent et de rester placé pour saisir chaque opportunité. Le Mexicain devra tout de même s’améliorer en qualification pour favoriser sa progression en course et ne pas se retrouver trop souvent bloqué dans le peloton.

Un championnat se construit course après course et il faut savoir par moments se contenter d’une seconde place au lieu de tout risquer pour la victoire, Hamilton l’a appris à ses dépens hier…
Si on reste objectif en se servant de tout ce que l’on connaît du management d’Helmut Marko, Perez n’a malgré tout pas la moindre chance et servira de faire valoir pour décrocher le titre constructeur en F1. Mais j’aime rêver et je rêve de voir une bataille à 3 pour le titre… Perez fait nous rêver

Écrit par Nico AUPEE fondateur de @F1FormuleFrance sur Instagram

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Actualités relatives

Publicité
Publicité
Inscrivez-vous à notre newsletterPour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour concernant le MagF1

    MagF1 n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.